7 septembre 2018
Syndicat FOdpt68

Augmentation des Tickets Resto : Une bonne nouvelle et en même temps quelques inconvénients

Par une annonce récente adressée à l’ensemble des agents de notre Collectivité, Madame la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin a souhaité porter la valeur des tickets-restaurant à 9 euros au lieu de 7 euros jusqu’à présent.

Notre organisation syndicale tient particulièrement à souligner la volonté manifeste de la Présidente d’améliorer la situation des agents. En effet, depuis de nombreuses années, ceux-ci ont consenti des efforts importants pour redresser la situation financière du Département, aujourd’hui stabilisée. Nous l’avions déjà évoqué dans une précédente actualité en date du 21 décembre 2017 (lire ICI).

C’est une bonne nouvelle qui présente, en même temps, quelques inconvénients que nous n’avons hélas pas pu exposer préalablement à l’annonce de cette décision. Ceux-ci risquent, nous le pensons vraiment, de conduire un certain nombre d’agents à renoncer au bénéfice des ticket-resto (TR). Quant aux agents des collèges (agents les moins rémunérés au sein du CD68) qui perçoivent en moyenne l’équivalent de quelques TR sous forme de prime, ils ne seront hélas que très peu impactés par cette revalorisation.

Tout d’abord, pour un agent à temps plein, celui-ci devra consentir une retenue supplémentaire de 1 euro par TR sur son salaire soit 17 euros par mois (200 euros par an) pour obtenir la même somme de la part de la Collectivité. Combiné avec la mise en oeuvre du prélèvement de l’impôt à la source et l’augmentation du taux de cotisation retraite, cela va accentuer nettement le sentiment de perte de pouvoir d’achat dès la paie du mois de janvier 2019 pour les agents aux plus faibles revenus. Premier risque de renoncement à court terme.

En deuxième lieu, nous pensons que les agents auront davantage de difficultés à écouler les nouveaux TR. Ainsi, pour un repas en restauration rapide dont le coût avoisine les 7 à 8 euros en moyenne, un ticket resto à 7 euros avec un peu d’appoint suffisait. Avec un ticket à 9 euros, l’agent devra choisir entre payer en monnaie le montant exact ou renoncer à son rendu de monnaie s’il utilise un TR. Pour ce qui est d’un repas plus classique au restaurant avec une note moyenne le midi aux alentours de 15-16 euros, l’agent écoulait jusqu’à présent 2 TR à 7 euros avec un peu d’appoint. Avec un TR à 9 euros, il ne pourra en écouler plus qu’un et devra faire un appoint plus conséquent. A nouveau, un risque de renoncement à moyen terme.

Enfin, il ne faut pas négliger la dématérialisation des TR (carte rechargeable) dont la généralisation est sérieusement envisagée en 2020 avec de fortes restrictions d’usage (limitation géographique au département, montant maxi de 19 euros/jour, blocage de la carte les dimanches et période de vacances, en soirée….). Le risque de renoncement sera fort.

C’est pour l’ensemble de ces raisons, comme vous le savez, que nous plaidons sans relâche depuis dès mois et que nous continuons aujourd’hui à plaider, auprès de la Présidente, des élus et du Directeur Général des Services, pour que tous les agents de notre Collectivité puissent bénéficier également d’une gratification exceptionnelle, significative et universelle.

Vraiment, tous les agents l’espèrent

Suivez FODPT68 sur Facebook