4 décembre 2019
Syndicat FOdpt68

RAPPEL – Tout savoir sur la grève du 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites !

Dans le cadre du vaste mouvement de grève reconductible contre la réforme des retraites le 5 décembre prochain (lire ICI), plusieurs agents ont sollicité notre organisation syndicale pour avoir des informations pratiques sur l’exercice du droit de grève. Voici quelques réponses :

Faut il prévenir au préalable son responsable hiérarchique avant de faire grève ?

NON, ce n’est pas obligatoire! Il appartient à la Collectivité de constater l’absence de l’agent à son poste de travail. Nous sommes d’ailleurs intervenus la semaine passée auprès de la DRH dans la mesure où certains services demandaient à leurs agents souhaitant faire grève de se signaler 48h à l’avance. Une telle pratique est illégale !

Dois-je obligatoirement faire grève une journée entière ?

NON! Dans la fonction publique territoriale, chaque agent a encore la possibilité de faire grève à l’heure (1 ou 2 par exemple), à la demi-journée ou à la journée.

Quelles retenues seront opérées sur mon salaire ?

Les retenues sur salaire sont proportionnelles à la durée de la grève et portent sur le traitement indiciaire ainsi que sur les primes (le supplément familial de traitement n’est pas impacté) :

  • 1 journée : 1/30ème de salaire mensuel
  • 1/2 journée : 1/60ème de salaire mensuel
  • par heure de grève : 1/150ème de salaire mensuel

Au delà de 2h de grève, il coûtera moins cher de déclarer une demi-journée de grève.

A noter enfin que lorsque l’agent est en grève une demi-journée ou une journée entière, il ne bénéficie pas de ticket restaurant pour cette journée.

MANIFESTATIONS pour le RETRAIT du projet de réforme

Devant la préfecture à COLMAR à 9h30

Place de la Bourse à MULHOUSE à 13h30


25 novembre 2019
Syndicat FOdpt68

CHSCT du 25 novembre 2019 : les représentants du personnel claquent la porte !

Nous vous informons que les représentants du personnel siégeant en CHSCT ont décidé de claquer la porte de la séance du jour après l’examen des deux premiers points consacrés aux conditions de travail au sein de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) puis aux conséquences sur le personnel de l’externalisation dans les collèges.

L’ensemble des propositions faites par les représentants du personnel FOdpt68 ont été balayées par les représentants de la Collectivité, tant par les élus départementaux que par la Direction des Ressources Humaines et du Prétendu Dialogue Social (DRH-P-DS).

Nous demandions en effet qu’un audit soit enfin réalisé au sein de la PMI sur les conditions de travail des agents et qu’un bilan soit réalisé sur l’état de santé des agents des collèges confrontés à l’externalisation au regard des conséquences engendrées par cette politique désastreuse.

Les élus et la DRH ont refusé catégoriquement les propositions faites unanimement par les représentants du personnel sans aucun motif sérieux et légitime. Tout juste, il nous a été répondu que :

« Ca coûte cher », « On a pas prévu »

Pour FORCE OUVRIERE, les agents ne sont pas un coût pour la Collectivité mais une richesse !

C’est grâce à de bonnes conditions de travail que les agents rendent le meilleur service à l’usager. Force est de constater que le bien-être et la satisfaction des agents au travail n’ont strictement aucune importance pour nos élus. C’est triste et regrettable !

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci dessous le communiqué intersyndical FO / FAFPT du CD68 rédigé à l’issue de la séance.

Le dialogue social au département du Haut-Rhin se détériore ; cela n’augure rien de bon pour la CEA à venir …

Suivez FODPT68 sur Facebook


14 octobre 2019
Syndicat FOdpt68

Protection de l’Enfance : des mesurettes annoncées. Les conditions de travail, on verra plus tard …peut-être !

Temps de lecture estimé : 1 min + Video 2’00

Dans une précédente actu (lire ICI), nous vous avions informés qu’une seconde manifestation en faveur de la Protection de l’Enfance était organisée le 1er octobre 2019.

Rassemblant plus de 120 agents parmi lesquels notamment des assistantes familiales, des travailleurs médico-sociaux, des cadres de l’ASE et des chefs de service adjoint des espaces solidarité, cette manifestation a permis à plusieurs participants de témoigner de leurs expériences ainsi que des conséquences de leurs conditions de travail particulièrement dégradées, sur leur vie personnelle, familiale, leur état de santé et sur les enfants confiés (ASFAM).

Un grand merci à tous les participant-e-s !

A la demande de Force Ouvrière, une délégation de manifestant-e-s a été reçue par plusieurs élus de la Collectivité qui ont annoncé une augmentation du budget consacré à la protection de l’Enfance de 2,6 millions supplémentaires (actuellement de 90 millions d’euros) avec :

  • la création de 30 places supplémentaires en établissement (Maintien de Binder, 11 places supplémentaires en MECS, 12 en SEAD, 5 en accueil de jour, 7 en pouponnière)
  • la mise en place de 2 services d’accueil d’urgence pour 1.4 millions d’euros, à la Cité de l’Enfance à Colmar et à St Joseph à Mulhouse.
  • la proposition d’une enveloppe budgétaire de 400 000€ pour augmenter les indemnités des ASFA (pas les salaires)

Annoncées aux manifestants à l’issue de l’entretien, ces propositions, jugées bien trop timides, ont suscité beaucoup de déception. Très peu de mesures ont été prises en ce qui concerne les conditions de travail des agents. En conséquence, ceux-ci se sont prononcés pour une poursuite du mouvement….

Enfin, nous vous prions de trouver ci-dessous des liens vers les articles parus dans les DNA et l’Alsace ainsi que le replay du 19/20 de France 3 Alsace qui a consacré un reportage complet sur cette manifestation.


27 septembre 2019
Syndicat FOdpt68

Agents des collèges : Conseils et informations spécifiques en ce début d’année scolaire

Temps de lecture estimé : 1 min

Un peu plus de deux semaines après la rentrée scolaire, le syndicat FO des personnels du Département du Haut-Rhin tient à rappeler aux agents des collèges quelques informations importantes et utiles.

Tout d ‘abord, nous vous rappelons que l’Administration est tenue, dès la rentrée, de mettre à disposition de chaque agent un planning annuel et hebdomadaire sur lesquels doivent figurer les dates des permanences et les périodes d’astreintes pour les agents logés.

Par ailleurs, les équipements de protection individuelle (EPI) doivent être renouvelés autant que nécessaire. Un guide des EPI a été élaboré par la Collectivité à l’initiative des membres FO du Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT). A notre demande, ce guide a été distribué dans chaque établissement à VOTRE attention. N’hésitez pas à le consulter auprès de votre gestionnaire. Si vous ne pouvez pas l’obtenir, contactez le syndicat FO

par mail à contact@fodpt68.fr ou par téléphone au 07.82.70.14.53

Enfin, vous avez sans doute toutes et tous pris connaissance du nouveau régime indemnitaire RIFSEEP (prime), entré en vigueur au 1er juillet 2019. Le nouveau montant de prime est dorénavant supérieur au montant de prime versé jusqu’à présent aux agents des collèges par le Département depuis leur transfert de l’Éducation Nationale.

Toutefois,  le syndicat FO rappelle qu’il existe toujours un écart bien trop grand entre les agents dit « Historiques » et les agents des collèges ! Nous avons participé à plusieurs des réunions d’explications tenues par l’administration au sujet du RIFSEEP. Lors de celles-ci, le syndicat FO a revendiqué une fois encore l’alignement des agents collèges sur les  agents historiques (demande faite depuis 2011) avant la mise en place de la nouvelle collectivité européenne d’Alsace (CEA) !

La seule réponse de la collectivité est « On va faire comme on pourra ». Pour rappel, une fois que la Collectivité Européenne d’Alsace sera en place en 2021, il n’y aura plus d’alignement possible, car les agents seront dans une toute nouvelle collectivité avec de nouveaux élus, une autre politique et un autre budget!

C’est pourquoi, aujourd’hui plus que jamais, le syndicat FODPT68 ne peut rien sans vous MAIS avec votre mobilisation et TOUS ENSEMBLE UNIS nous pourrons obtenir enfin un traitement équitable des agents des collèges.

Si vous ne l’avez pas encore fait,

rejoignez-nous et adhérez à FORCE OUVRIÈRE.

Suivez FODPT68 sur Facebook


20 septembre 2019
Syndicat FOdpt68

Protection de l’Enfance 68 : Face à la crise, les agents appelés à se rassembler le 1er octobre 2019 !

A l’occasion du mouvement de grève du 9 juillet dernier (article de l’Alsace ICI), les agents du service de l‘Aide Sociale à l’Enfance (ASE) se sont rassemblés, à l’initiative du syndicat FOdpt68, devant le Conseil départemental du Haut-Rhin pour lancer un appel de détresse à la Présidente, Brigitte KLINKERT, sur leurs conditions de travail devenues insoutenables et sur le manque cruel de moyens.

 

Bien qu’une délégation ait été reçue, la souffrance exprimée n’a pas été prise en compte. Les agents n’en peuvent plus de ne pas pouvoir exercer correctement leurs missions et ne veulent plus être les outils de cette violence institutionnelle qui les touche de plein fouet.

 

PROTECTION de L’ENFANCE en LAMBEAUX

  AGENTS et ENFANTS EN DANGER

 

En conséquence, le syndicat FOdpt68 appelle une nouvelle fois tous les agents du CD68 en charge de la Protection de l’Enfance, et plus généralement, l’ensemble des personnels, à cesser le travail le mardi 1er octobre 2019. Par ailleurs, tous les agents sont invités le jour même à participer à un rassemblement sur le parvis de l’Hôtel du Département.

RDV le 1er octobre 2019 de 9h à 12h

Parvis du NHD, 100 avenue d’Alsace COLMAR

Force Ouvrière revendique :

  • La reconnaissance d’une situation de crise sans précédent
  • Le déploiement de moyens en vue d’assurer réellement la mission de Protection de l’Enfance
  • Une augmentation significative des places en terme de lieux d’accueil et de mesures d’accompagnement à domicile
  • Le doublement des financements de la Protection de l’Enfance en urgence
  • La création immédiate et significative de postes dans tous les services concernés
  • Une meilleure anticipation et gestion des absences (burn out, retraites, congés maternité…) et le renforcement des équipes de remplacement
  • La mise en place de relais pour les agents à bout de souffle
  • Davantage d’encadrement technique et de propositions de formation
  • La possibilité pour tous les agents de récupérer toutes leurs heures supplémentaires de manière souple (sur les plages fixes), ou de se les faire payer
  • Une revalorisation salariale significative et générale au travers du RIFSEEP actuellement trop faible

Nous vous invitons à trouver ci-dessous le préavis de grève déposé ainsi que le tract distribué à l’ensemble des agents en charge de situations de Protection de l’Enfance au sein du département du Haut-Rhin. N’hésitez à partager avec vos collègues.