5 août 2016
Syndicat FOCeA

La vidéosurveillance utilisée pour fliquer des agents du SARM à leur insu ?

Bonjour,

Nous vous prions de bien vouloir prendre connaissance du courrier que nous venons d’adresser au Président STRAUMANN à la suite de plaintes qui nous sont parvenues de la part d’agents du Service Appui Routes et Matériels de Colmar, dont les horaires auraient été contrôlés par visionnage des images de vidéosurveillance, normalement destinées à assurer sécurité du site.

Nous demandons qu’une enquête administrative soit menée sans délai afin de déterminer l’exactitude des faits, qui, s’ils étaient avérés, sont constitutifs de délits sanctionnés par des peines maximales pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 500 000 euros d’amende.

ICI le courrier adressé au PCD

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de commenter notre article. N'oubliez pas que votre commentaire doit respecter nos Conditions Générales d'Utilisation. Les commentaires sont modérés et peuvent être supprimés sans votre accord.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.