30 décembre 2016
Syndicat FOdpt68

FLASH Viabilité hivernale : Le département fait (enfin) marche arrière !

Par une note diffusée en toute discrétion cet après-midi, la Direction des Routes et des Transports vient d’annoncer que le Président STRAUMANN était revenu sur sa décision de ne plus traiter 665 km de routes départementales en période hivernale, décision pourtant votée à l’unanimité par les élus départementaux en juin dernier.

Malgré les nombreuses mises en garde du syndicat FORCE OUVRIERE, pourtant accusé de catastrophisme, et les manifestations des 3 et 23 novembre derniers auxquelles ont largement participé les agents en charge du déneigement, il aura fallu attendre plusieurs accidents graves pour que le Président STRAUMANN fasse enfin marche arrière.

Même si le département du Haut-Rhin dément malgré les évidences :

IL NE S’AGIT CLAIREMENT PAS

D’AJUSTEMENTS, D’ADAPTATIONS A LA MARGE, D’OPTIMISATION

puisque toutes les routes départementales seront dorénavant patrouillées tous les matins et salées en cas de verglas. Ainsi les 665 km de routes abandonnées seront traitées … mais pas en présence de neige. Il faudra pour cela attendre les prochains accidents.

Pour sa part, le syndicat FORCE OUVRIERE déplore la tardivité de cette demi-décision et regrette que le Président STRAUMANN vienne d’engager des procédures disciplinaires à l’égard d’une vingtaine d’agents des routes qui étaient venus manifester avec des engins de déneigement le 23 novembre dernier.

En tout état de cause, le syndicat FORCE OUVRIERE s’interroge très sérieusement sur les capacités du département à pouvoir faire face à une situation de neige ou de verglas dans la mesure où près de 20 circuits sur 60 ont été supprimés, les 40 autres ayant été copieusement allongés.

A suivre donc…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de commenter notre article. N'oubliez pas que votre commentaire doit respecter nos Conditions Générales d'Utilisation. Les commentaires sont modérés et peuvent être supprimés sans votre accord.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.