21 juin 2017
Syndicat FOdpt68

Intoxications par émanations suspectes à Doller – Le CHSCT encore une fois mis à l’écart… !

Au cours des dernières semaines, plusieurs agents affectés sur le site de Doller ont été victimes d’intoxications à la suite d’émanations suspectes, conduisant à des malaises, vomissements, irritations des yeux… . Ces informations nous ont été transmises directement par des agents sans que l’Administration n’en informe, une fois encore, les membres du CHSCT.

En pareille circonstance et dans le cadre de sa mission d’enquête, le CHSCT est tenu de réaliser lui-même une enquête sans délai en cas d’accident de service grave ayant révélé l’existence d’un danger grave même si les conséquences ont pu en être évitées.

Le syndicat FORCE OUVRIERE déplore une fois encore l’attitude de l’Administration consistant à négliger les missions dévolues au CHSCT. L’an passé déjà, celle-ci avait refusé de mener une enquête à la suite d’une tentative de suicide, provoquant la venue de l’inspection du travail.

Face à ce qu’on pourrait considérer au mieux comme une méconnaissance au pire comme un certain mépris du rôle et des missions du CHSCT, les représentants du personnel FO siégeant au sein de cette instance ont demandé l’inscription d’un point particulier à l’ordre du jour de la prochaine séance qui se tiendra le 28 juin prochain.

Vous trouverez à cet effet la note de dossier établie pour l’occasion par vos représentants FO en CHCST: cliquez ICI

 

Le non-respect des prérogatives du CHSCT n’a que trop duré !!

 

Nous vous informerons des réponses (ou de l’absence de réponses) que nous donnera Pierre BIHL, président du CHSCT, en charge normalement d’organiser l’enquête prévue par la réglementation…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de commenter notre article. N'oubliez pas que votre commentaire doit respecter nos Conditions Générales d'Utilisation. Les commentaires sont modérés et peuvent être supprimés sans votre accord.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.