3 juillet 2022
Syndicat FOCeA

Revalorisation des SMS de PMI et de MAIA : FOCeA obtient gain de cause !

Temps de lecture estimé : 2 min

A l’occasion de la création de la CeA, les collègues secrétaires médico-sociales (SMS) ont pu bénéficier d’un classement de leur métier dans le groupe indemnitaire de fonction B2 correspondant à 405 euros d’Indemnité Fonctions Sujétions Expertises (IFSE) mensuels. Toutefois, de nombreuses collègues de la PMI et de la MAIA qui pourtant exerçaient le même type de fonctions, ont été écartées de ce classement en catégorie B2.

 

 

Malgré les interventions argumentées et répétées du syndicat FOCeA notamment lors des négociations portant sur la revalorisation de l’IFSE à l’automne dernier, l’Administration a maintenu son refus de reconnaître les fonctions de SMS exercées par ces collègues en prétendant qu’elles ne faisaient que de simples missions de secrétariat ou d’assistance, relevant respectivement des groupes de fonctions C2 (250 euros) ou B3 (320 euros).

 

 

Face à cette méconnaissance manifeste des fonctions effectivement exercées, le syndicat FOCeA a alors rencontré une quinzaine de ces collègues lors d’une réunion d’info syndicale et leur a proposé une action visant à obtenir gain de cause, au besoin en faisant appel à la justice administrative.

Une nouvelle fois, la détermination de FOCeA et des collègues a payé !

Alors que le Tribunal administratif allait être saisi, l’Administration a finalement revu sa position et a accepté de reconnaître que la quinzaine de collègues de la PMI et de la MAIA exerçait bien des fonctions de SMS. Compte tenu de l’effet rétroactif de la mesure au 1er janvier 2021, ces collègues percevront des rappels d’un montant moyen de 1800 euros.

Par ailleurs, une nouvelle phase de négociations portant sur le régime indemnitaire débutera à l’automne prochain. Plusieurs métiers devront nécessairement être repositionnés dans des groupes indemnitaires de fonctions plus élevés et le syndicat FOCeA s’y emploiera avec la ténacité qui le caractérise !

 

 

Dans le même registre, lors d’une rencontre fort utile qui s’est tenue en tête à tête entre le Président BIERRY et le secrétaire général du syndicat FOCeA le 16 juin dernier, notre syndicat a demandé qu’une part de l’enveloppe financière prévue pour les augmentations de régime indemnitaire soit réservée pour les oubliés du SEGUR. Le président nous a indiqué ne pas y être défavorable. A suivre donc…

 

Le poids de FO au sein de la CeA pour faire aboutir les revendications ne se dément pas !

RDV en décembre prochain pour reconduire une équipe déterminée

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de commenter notre article. N'oubliez pas que votre commentaire doit respecter nos Conditions Générales d'Utilisation. Les commentaires sont modérés et peuvent être supprimés sans votre accord.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.