30 décembre 2016
Syndicat FOdpt68

FLASH Viabilité hivernale : Le département fait (enfin) marche arrière !

Par une note diffusée en toute discrétion cet après-midi, la Direction des Routes et des Transports vient d’annoncer que le Président STRAUMANN était revenu sur sa décision de ne plus traiter 665 km de routes départementales en période hivernale, décision pourtant votée à l’unanimité par les élus départementaux en juin dernier.

Malgré les nombreuses mises en garde du syndicat FORCE OUVRIERE, pourtant accusé de catastrophisme, et les manifestations des 3 et 23 novembre derniers auxquelles ont largement participé les agents en charge du déneigement, il aura fallu attendre plusieurs accidents graves pour que le Président STRAUMANN fasse enfin marche arrière.

Même si le département du Haut-Rhin dément malgré les évidences :

IL NE S’AGIT CLAIREMENT PAS

D’AJUSTEMENTS, D’ADAPTATIONS A LA MARGE, D’OPTIMISATION

puisque toutes les routes départementales seront dorénavant patrouillées tous les matins et salées en cas de verglas. Ainsi les 665 km de routes abandonnées seront traitées … mais pas en présence de neige. Il faudra pour cela attendre les prochains accidents.

Pour sa part, le syndicat FORCE OUVRIERE déplore la tardivité de cette demi-décision et regrette que le Président STRAUMANN vienne d’engager des procédures disciplinaires à l’égard d’une vingtaine d’agents des routes qui étaient venus manifester avec des engins de déneigement le 23 novembre dernier.

En tout état de cause, le syndicat FORCE OUVRIERE s’interroge très sérieusement sur les capacités du département à pouvoir faire face à une situation de neige ou de verglas dans la mesure où près de 20 circuits sur 60 ont été supprimés, les 40 autres ayant été copieusement allongés.

A suivre donc…


19 décembre 2016
Syndicat FOdpt68

Viabilité hivernale : manifestation d’usagers mécontents et premiers rétropédalages…

A l’occasion des rassemblements des 3 et 23 novembre derniers organisés par le syndicat FORCE OUVRIERE des personnels du département du Haut-Rhin, les vices-présidents BIHL et GRAPPE étaient ravis de faire remarquer à notre délégation qu’élus et usagers ne s’étaient guère manifestés. Ils nous reprochaient également de faire du catastrophisme lorsque nous évoquions les risques d’accidents accrus sur les routes non traitées…

La réalité du terrain aurait-elle échappée aux élus ?

Le nouveau plan de viabilité hivernale du Haut-Rhin continue de susciter la polémique. Après les agents chargés du déneigement en novembre dernier, ce sont 200 habitants et élus de Bourbach-le-Bas et de Roderen, deux communes situées dans le Piémont des Vosges, qui se sont rassemblés sur la RD 35 samedi dernier pour protester contre le non déneigement de cette route qui relie sur cinq kilomètres les deux communes :

France 3 Alsace - samedi 17/12/2016 19/20

Par ailleurs, nous venons d’apprendre par la presse que le Président STRAUMANN a donné son accord pour réintégrer dans la liste des routes traitées la RD9bIII (liaison Durmenach/Vieux-Ferrette) à la suite de plusieurs accidents survenus la semaine passée sur cette section. Certains parleront d’ajustements, d’autres de rétropédalages :

lalsace-sundgau-20161218

REALISTE et non catastrophiste, le syndicat FORCE OUVRIERE réaffirme son attachement indéfectible au service public de proximité et condamne fermement la politique de viabilité hivernale du Département du Haut-Rhin qui conduit à mettre en danger la sécurité des usagers et des agents des routes, et entamer sérieusement la motivation de ces derniers.

Combien faudra-t-il encore d’accidents et de victimes pour que le Président STRAUMANN revienne sur sa décision si controversée ?