20 septembre 2019
Syndicat FOdpt68

Protection de l’Enfance 68 : Face à la crise, les agents appelés à se rassembler le 1er octobre 2019 !

A l’occasion du mouvement de grève du 9 juillet dernier (article de l’Alsace ICI), les agents du service de l‘Aide Sociale à l’Enfance (ASE) se sont rassemblés, à l’initiative du syndicat FOdpt68, devant le Conseil départemental du Haut-Rhin pour lancer un appel de détresse à la Présidente, Brigitte KLINKERT, sur leurs conditions de travail devenues insoutenables et sur le manque cruel de moyens.

 

Bien qu’une délégation ait été reçue, la souffrance exprimée n’a pas été prise en compte. Les agents n’en peuvent plus de ne pas pouvoir exercer correctement leurs missions et ne veulent plus être les outils de cette violence institutionnelle qui les touche de plein fouet.

 

PROTECTION de L’ENFANCE en LAMBEAUX

  AGENTS et ENFANTS EN DANGER

 

En conséquence, le syndicat FOdpt68 appelle une nouvelle fois tous les agents du CD68 en charge de la Protection de l’Enfance, et plus généralement, l’ensemble des personnels, à cesser le travail le mardi 1er octobre 2019. Par ailleurs, tous les agents sont invités le jour même à participer à un rassemblement sur le parvis de l’Hôtel du Département.

RDV le 1er octobre 2019 de 9h à 12h

Parvis du NHD, 100 avenue d’Alsace COLMAR

Force Ouvrière revendique :

  • La reconnaissance d’une situation de crise sans précédent
  • Le déploiement de moyens en vue d’assurer réellement la mission de Protection de l’Enfance
  • Une augmentation significative des places en terme de lieux d’accueil et de mesures d’accompagnement à domicile
  • Le doublement des financements de la Protection de l’Enfance en urgence
  • La création immédiate et significative de postes dans tous les services concernés
  • Une meilleure anticipation et gestion des absences (burn out, retraites, congés maternité…) et le renforcement des équipes de remplacement
  • La mise en place de relais pour les agents à bout de souffle
  • Davantage d’encadrement technique et de propositions de formation
  • La possibilité pour tous les agents de récupérer toutes leurs heures supplémentaires de manière souple (sur les plages fixes), ou de se les faire payer
  • Une revalorisation salariale significative et générale au travers du RIFSEEP actuellement trop faible

Nous vous invitons à trouver ci-dessous le préavis de grève déposé ainsi que le tract distribué à l’ensemble des agents en charge de situations de Protection de l’Enfance au sein du département du Haut-Rhin. N’hésitez à partager avec vos collègues.


29 août 2016
Syndicat FOdpt68

Souffrance au travail CMS Guebwiller – CHSCT exceptionnel jeudi 1er septembre 2016

Dans un précédent post, nous avions évoqués la situation préoccupante des agents du CMS de Guebwiller confrontés à une profonde souffrance au travail. Celle-ci a fait l’objet de plusieurs signalements de danger grave et imminent établis par des membres FO du CHSCT. Aucune enquête en présence de ces membres n’a été réalisée malgré la réglementation en vigueur.

Toutefois, la Collectivité semble enfin avoir pris la mesure de la souffrance existante depuis des mois au sein de ce service au cours d’une réunion qui s’est tenue le 12 juillet 2016, à l’occasion de laquelle les directeurs de la DASP et de la DRH ont pu constater par eux mêmes l’ampleur du mal-être des agents du CMS de Guebwiller. Ainsi, l’ensemble des membres du CHSCT a été récemment informé qu’un audit externe serait prochainement réalisé par un cabinet spécialisé dans les risques psycho-sociaux avec mise en place d’un comité de suivi.

Nous regrettons néanmoins que l’audit déjà réalisé par un prestataire extérieur au début de cette année n’ait pas été suivi d’effet alors qu’il pointait, selon nos informations, certains dysfonctionnements. Avant d’évoquer la situation et d’éviter les mêmes errements, les représentants FO du personnel siégeant an CHSCT ont sollicité la tenue d’une séance exceptionnelle qui se tiendra le 1er septembre prochain. Contrairement aux pratiques habituelles, aucune information en ce sens n’a été publiée sur l’intranet de la Collectivité.

A l’occasion de ce CHSCT, les représentants du personnel ont demandé à pouvoir prendre connaissance du rapport du premier audit et du cahier des charges du second. Ils tiennent à s’assurer qu’aucune piste ne sera écartée en ce qui concerne les raisons de cette profonde souffrance, et notamment celles qui pourraient provenir de certaines pratiques managériales qui nous ont été rapportées.