25 novembre 2019
Syndicat FOdpt68

CHSCT du 25 novembre 2019 : les représentants du personnel claquent la porte !

Nous vous informons que les représentants du personnel siégeant en CHSCT ont décidé de claquer la porte de la séance du jour après l’examen des deux premiers points consacrés aux conditions de travail au sein de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) puis aux conséquences sur le personnel de l’externalisation dans les collèges.

L’ensemble des propositions faites par les représentants du personnel FOdpt68 ont été balayées par les représentants de la Collectivité, tant par les élus départementaux que par la Direction des Ressources Humaines et du Prétendu Dialogue Social (DRH-P-DS).

Nous demandions en effet qu’un audit soit enfin réalisé au sein de la PMI sur les conditions de travail des agents et qu’un bilan soit réalisé sur l’état de santé des agents des collèges confrontés à l’externalisation au regard des conséquences engendrées par cette politique désastreuse.

Les élus et la DRH ont refusé catégoriquement les propositions faites unanimement par les représentants du personnel sans aucun motif sérieux et légitime. Tout juste, il nous a été répondu que :

« Ca coûte cher », « On a pas prévu »

Pour FORCE OUVRIERE, les agents ne sont pas un coût pour la Collectivité mais une richesse !

C’est grâce à de bonnes conditions de travail que les agents rendent le meilleur service à l’usager. Force est de constater que le bien-être et la satisfaction des agents au travail n’ont strictement aucune importance pour nos élus. C’est triste et regrettable !

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci dessous le communiqué intersyndical FO / FAFPT du CD68 rédigé à l’issue de la séance.

Le dialogue social au département du Haut-Rhin se détériore ; cela n’augure rien de bon pour la CEA à venir …

Suivez FODPT68 sur Facebook


9 novembre 2019
Syndicat FOdpt68

en FOrce pour nos Retraites : Mobilisons nous le 5 décembre 2019 !

Temps de lecture estimé : 2 min

Après une première manifestation le samedi 21 septembre 2019 à Paris ayant rassemblé plus de 15 000 participants, FORCE OUVRIERE, rejoint par d’autres organisations, appelle à une nouvelle journée d’action le 5 décembre 2019 pour sauver notre régime de retraite menacé par une nouvelle réforme d’ampleur.

Le gouvernement souhaite en effet mettre en place un régime unique de retraite par points et faire disparaître notamment le régime spécial de retraite des agents territoriaux et hospitaliers, la CNRACL (Caisse de Retraite des Agents des Collectivités Locales), gérée de manière paritaire avec les organisations représentatives du personnel. Le principe est que chaque euro cotisé génère pour tout le monde le même nombre de points retraite.

Pourquoi FO rejette ce système de retraite par point ?

– Pensions nettement revues à la baisse :

Le calcul de la pension pour les agents ne se fera plus sur la base du traitement détenu au cours des 6 derniers mois avant son départ, mais se fera sur l’ensemble de la carrière professionnelle publique et privée, prenant ainsi en compte les moins bonnes années (CDD, chômage, petits salaires en entrant dans la fonction publique…).

– Montant inconnu de pension :

Chaque agent accumulera des points tout au long de sa carrière professionnelle qui seront transformés, au moment du départ, en une pension qui sera fonction de la valeur du point. Or la valeur d’un point retraite pourra être revue chaque année, notamment en fonction de la conjoncture économique. Le montant de la pension ne sera connu qu’au moment du départ à la retraite. Aucune certitude donc.

– Allongement inévitable de l’âge de départ à la retraite :

Actuellement les agents disposant de tous leurs trimestres peuvent partir à l’âge de 62 ans (hors carrière longue) sans pénalité. Il serait question, avec ce nouveau système par point, de pénaliser les agents qui partent avant l’âge de 64 ans en instaurant un nouveau malus. Même si la possibilité de partir à 62 ans demeurera, peu nombreux sont celles et ceux qui auront les moyens de partir à cet âge vu le malus encouru.

Vous trouverez  ci-dessous une fiche « Cas pratiques » qui vous permettra de comparer la perte occasionnée par le passage au système de retraite par point à partir de certaines situations :

Fiche FO – Cas pratiques comparés

Le syndicat FOdpt68 APPELLE d’ores et déjà tous les agents du département du Haut-Rhin à faire grève le 5 décembre prochain pour dire NON à la réforme des retraites dans laquelle chacun et chacune sera perdant-e

Nous rappelons à toutes fins utiles que les chefs de service du CD68 (ou leur secrétariat) n’ont pas le droit de demander PAR AVANCE aux agents s’ils souhaitent faire grève ou non. Il appartient à l’administration de constater, le jour de la grève, l’absence de l’agent à son poste de travail. Nous avons du récemment intervenir auprès de la DGS à cet effet.
Tract « NON à la réforme des retraites par points »

Suivez FODPT68 sur Facebook