14 octobre 2019
Syndicat FOdpt68

Protection de l’Enfance : des mesurettes annoncées. Les conditions de travail, on verra plus tard …peut-être !

Temps de lecture estimé : 1 min + Video 2’00

Dans une précédente actu (lire ICI), nous vous avions informés qu’une seconde manifestation en faveur de la Protection de l’Enfance était organisée le 1er octobre 2019.

Rassemblant plus de 120 agents parmi lesquels notamment des assistantes familiales, des travailleurs médico-sociaux, des cadres de l’ASE et des chefs de service adjoint des espaces solidarité, cette manifestation a permis à plusieurs participants de témoigner de leurs expériences ainsi que des conséquences de leurs conditions de travail particulièrement dégradées, sur leur vie personnelle, familiale, leur état de santé et sur les enfants confiés (ASFAM).

Un grand merci à tous les participant-e-s !

A la demande de Force Ouvrière, une délégation de manifestant-e-s a été reçue par plusieurs élus de la Collectivité qui ont annoncé une augmentation du budget consacré à la protection de l’Enfance de 2,6 millions supplémentaires (actuellement de 90 millions d’euros) avec :

  • la création de 30 places supplémentaires en établissement (Maintien de Binder, 11 places supplémentaires en MECS, 12 en SEAD, 5 en accueil de jour, 7 en pouponnière)
  • la mise en place de 2 services d’accueil d’urgence pour 1.4 millions d’euros, à la Cité de l’Enfance à Colmar et à St Joseph à Mulhouse.
  • la proposition d’une enveloppe budgétaire de 400 000€ pour augmenter les indemnités des ASFA (pas les salaires)

Annoncées aux manifestants à l’issue de l’entretien, ces propositions, jugées bien trop timides, ont suscité beaucoup de déception. Très peu de mesures ont été prises en ce qui concerne les conditions de travail des agents. En conséquence, ceux-ci se sont prononcés pour une poursuite du mouvement….

Enfin, nous vous prions de trouver ci-dessous des liens vers les articles parus dans les DNA et l’Alsace ainsi que le replay du 19/20 de France 3 Alsace qui a consacré un reportage complet sur cette manifestation.


2 juillet 2019
Syndicat FOdpt68

Aide Sociale à l’Enfance du CD68 en crise : Grève et rassemblement le 9 juillet 2019 !

Comme nous le pressentions déjà en mars dernier (lire ICI pour mémoire), le Service de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) est à son tour au bord de l’implosion. Depuis plusieurs mois, le syndicat FOdpt68 alerte l’Administration et les élus sur les tensions qui pèsent sur l’ASE et sur l’ensemble de ses agents, hélas EN VAIN.

Face à l’absence de prise en considération de ces difficultés, les agents de l’ASE de tous les niveaux hiérarchiques ont demandé à notre organisation syndicale de déposer un préavis de grève pour la journée du 9 juillet 2019 afin de dénoncer des conditions de travail insoutenables et demander des moyens à la hauteur des missions et des obligations que doitvent assurer le Département du Haut-Rhin et en particulier sa Présidente, Brigitte KLINKERT, en matière de Protection de l’Enfance.

AGENTS EN SOUFFRANCE – ENFANTS EN DANGER

En conséquence, le syndicat FOdpt68 appelle tous les agents du CD68 en charge de la Protection de l’Enfance, et plus généralement, l’ensemble des personnels, à cesser le travail le mardi 9 juillet 2019. Par ailleurs, tous les agents sont invités le jour même à participer à un rassemblement sur le parvis de l’Hôtel du Département.

RDV le 9 juillet de 9h à 12h

Parvis du NHD, 100 avenue d’Alsace COLMAR

Force Ouvrière revendique :

  • La création immédiate et significative de postes de travailleurs sociaux, d’inspecteurs, de rédacteurs, d’adjoints administratifs, de psychologues et de cadres,
  • Le remplacement immédiat des travailleurs sociaux spécialisés en RFM
  • L’augmentation du nombre de travailleurs sociaux de l’équipe de remplacement afin que celle-ci puisse intervenir plus significativement en renfort à l’ASE.
  • L’amélioration significative des conditions de travail/de rémunération des ASFA

Nous vous invitons à trouver ci-dessous le préavis de grève déposé ainsi que le tract distribué à l’ensemble des agents de l’ASE en poste à Colmar et à Mulhouse. N’hésitez à partager avec vos collègues.