31 janvier 2020
Syndicat FOdpt68

CeA – FO obtient l’ouverture des négociations et les élus envisagent déjà la suppression de jours de congés !

Temps de lecture estimé : 2 min

Dans une précédente actu (lire ICI), nous vous avions informés des courriers adressés par Force Ouvrière à la Ministre de la Cohésion des Territoires en charge du dossier de la CeA, et aux Présidents des Conseils Départementaux 67/68 demandant le respect des dispositions de la loi portant création de la Collectivité européenne d’Alsace.

Moins d’une semaine plus tard et suite à notre détermination, Force Ouvrière a obtenu satisfaction avec l’ouverture dès le 11 février 2020 des NEGOCIATIONS dans le cadre d’une nouvelle instance (lire ICI). C’est là et pas ailleurs que se décidera l’avenir des futurs agents de la CeA.

En parallèle s’est tenue ce 30 janvier une simple réunion d’information au cours de laquelle ont été abordés quelques thèmes (processus de mobilité des directeurs dans le cadre de la CeA, temps de travail).

A cette occasion, nous avons appris que

Les élus envisagent déjà de supprimer jusqu’à 7 jours de congés pour les agents du CD68 !

NON à une CeA DESTRUCTRICE DE NOS ACQUIS !
OUI à une CeA CREATRICE DE NOUVEAUX DROITS favorables aux agents !

Défendez vos droits, rejoignez-nous !

Suivez FODPT68 sur Facebook


24 janvier 2020
Syndicat FOdpt68

CeA – FOdpt67/68 demandent à la Ministre de la Cohésion des Territoires d’intervenir !

Temps de lecture estimé : 3 min

Dans une précédente actu (lire ICI), nous vous avions rendu compte du fait que les exécutifs des deux départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin avaient exclu sans ménagement Force Ouvrière de la dernière réunion intersyndicale qui s’était tenue le 6 décembre 2019 à Strasbourg. A cette occasion, nous avions dénoncé l’attitude inapropriée du vice-président du CD67 à notre égard et le non respect flagrant des dispositions de la loi portant création de la Collectivité européenne d’Alsace.

En effet, la Loi impose aux deux départements d’engager dès le mois d’août 2019 une négociation avec les seuls syndicats représentatifs au sein des deux collectivités à savoir ceux disposant de sièges en comité technique. Cette négociation doit aboutir à un protocole d’accord et définir les modalités d’intégration des agents au sein de la nouvelle collectivité (rémunération, conditions de travail, action sociale….)

FORCE OUVRIERE n’est pas là pour faire de la FIGURATION !

Face à cette situation de blocage, les syndicats FOdpt67, FOdpt68 et CGT67 ont déposé une demande officielle aux deux présidents des CD67 et 68 pour l’ouverture de cette négociation dans un délai maximal de 15 jours à compter du 21 janvier 2020.

En parallèle, les syndicats FOdpt67 et FOdpt68 ont sollicité l’intervention de Madame Jacqueline GOURAULT, Ministre de la Cohésion des Territoires en charge du dossier CeA ainsi que celle de Monsieur Philippe LAURENT, Président du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale afin que les engagements pris par les deux présidents des Conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin auprès du Gouvernement soient respectés.

Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des courriers qui viennent ainsi d’être adressés.

Unis et profondément déterminés à défendre les intérêts des agents des CD67 et 68, les syndicats FOdpt67 et FOdpt68 oeuvrent ensemble et d’une même voix pour que les agents puissent bénéficier du « meilleur » des deux Collectivités.

Madame KLINKERT et Monsieur BIERRY,

Le temps est venu de respecter la loi

et de tenir vos PROMESSES faites aux AGENTS !

Suivez FODPT68 sur Facebook