16 mai 2016
Syndicat FOdpt68

Semaine DETERMINANTE contre le projet Loi Travail

A l’appel de l’intersyndicale, de nombreuses manifestations ont eu lieu sur le territoire le 12 mai 2016 dernier. 50 000 manifestants à Paris ont défilé dans un contexte surchauffé par

le passage en force du gouvernement avec l’utilisation de la procédure du 49-3

pour adopter la Loi Travail. Préliminaires aux grèves et manifestations du 17 et 19 mai 2016, les participants ont également dénoncé cette démocratie qui refuse le référendum lorsqu’il s’agit de ses Lois, mais qui les impose dans l’entreprise.

En appliquant de façon aussi brutale le 49-3, le gouvernement sous la pression du MEDEF, dénie la république sociale et envoie un message clair sur ses intentions d’appliquer sans discussion ce projet de loi dont le contenu est une succession de mesures plus régressives les unes que les autres : inversion de la hiérarchie des normes via des accords d’entreprises dérogatoires au Code du travail, remise en question du temps de travail, facilité de licenciement, remise en cause des organisations syndicales, etc…

Nous sommes convaincus que si les garanties collectives disparaissent dans le privé, il y a fort à craindre que les garanties collectives statutaires du public soient également remises en cause.

Cette semaine s’annonce déterminante avec l’entrée dans la grève de plusieurs secteurs tels que routiers, rail, ratp, aérien, raffinage…

Afin de combattre ensemble ces régressions sociales, nous appelons chacune et chacun des agents du département à s’associer aux manifestations qui se tiendront les :

17 et 19 mai à 16h, place de la Bourse à Mulhouse

Pour mémoire :

  • 1 jour de grève = 1/30ème de retenue sur traitement indiciaire (TI) et régime indemnitaire (RI)
  • 1/2 journée de grève = 1/60ème de retenue sur TI et RI
  • 1h de grève = 1/151,67ème de retenue sur TI et RI