27 mars 2020
Syndicat FOdpt68

COVID-19 : A quelle sauce vont être mangés les agents publics … ?

Intéresse tous les agents du CD68

Dans notre précédente actu (relire ICI), nous vous avions donné quelques informations quant à la situation des agents du département du Haut-Rhin placés en télétravail pour cause de confinement généralisé. Certaines questions restaient en suspend dans l’attente d’orientations plus précises de la part du gouvernement.

Pour les salariés du privé, des ordonnances ont été prises hier par la Ministre du Travail pour permettre aux employeurs d’imposer ou de ponctionner par exemple des congés annuels, des RTT et des jours de CET en cette période de confinement. Pour FORCE OUVRIERE, les salariés confinés ne sont pas en congés !

Pour ce qui est des agents publics, la situation est quelque peu différente dans la mesure où il n’est pas prévu d’ordonnance. Toutefois, le Secrétaire d’Etat DUSSOPT a tenu une audioconférence avec les organisations syndicales représentatives au sein de la Fonction Publique pour « répondre » à leurs interrogations à l’égard de la situation des agents publics.

Vous trouverez ci-dessous le compte rendu de cette réunion que nous vous invitons à lire jusqu’au bout et avec attention. Vous pourrez ainsi constater que le gouvernement n’a encore une fois rien anticipé et est incapable de garantir les droits des agents publics.

Il nous reste tout de même un espoir :

Madame la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin !

En effet, quelques soient les mesures que le gouvernement va permettre aux employeurs publics de prendre, il appartiendra à Madame KLINKERT de les appliquer ou de ne pas les appliquer si elles sont défavorables aux agents.

Pour mémoire, celle-ci a indiqué à FORCE OUVRIERE le lundi 16 mars dernier que la Collectivité ne souhaitait pas pénaliser les agents.

 

➡️ Compte rendu audioconférence DUSSOPT du 16 mars 2020

 

#RESTECHEZTOI

FOdpt68, le syndicat présent avec et pour les collègues !

contact@fodpt68.fr / 07 82 70 14 53

Suivez FODPT68 sur Facebook


23 janvier 2020
Syndicat FOdpt68

RETRAITES – Mobilisons-nous plus que jamais : vendredi 24 janvier, on met le paquet !

Temps de lecture estimé : 2 min
Depuis le 5 décembre dernier, de nombreux salariés ont montré leur détermination à refuser le projet de réforme de retraite universelle par points. Après plus de 40 jours de mobilisation, le soutien reste massif et majoritaire dans l’opinion publique.

NOUVELLE MANIFESTATION

Vendredi 24 janvier 2020

RASSEMBLEMENT à partir de 13h30 et DÉPART du cortège à 14h00

Square de la Bourse à MULHOUSE

Le nouveau système est-il meilleur et plus favorable que l’ancien ?

Non. La liste des effets négatifs est longue :

• La prise en compte de toute la carrière au lieu des 25 meilleures années ou des 6 derniers mois aura pour effet de diminuer le niveau des pensions (d’autant plus pour les jeunes précaires d’aujourd’hui et tous ceux connaissant des aléas professionnels).
• Les majorations de trimestre pour enfant (entre 1 et 2 ans de départ anticipé par enfant) disparaissent, le temps partiel baissera d’autant le nombre de points acquis.
• La dépendance de la valeur du point à la situation économique fera des retraites la variable d’ajustement des crises financières.

Le fait est qu’au fur et à mesure de la mobilisation, les générations concernées ont glissé. Sont donc exclus de la réforme toutes celles et ceux nés avant 1975. Étrange pour un système aussi favorable…

La réalité est que ce nouveau système de retraite, c’est payer plus pour gagner moins et donc mécaniquement partir plus tard à la retraite.

Un système est-il toujours universel s’il contient des régimes spécifiques ?

Bien entendu, non. La liste des régimes spécifiques devient chaque jour de plus en plus longue (police, personnels navigants, marins…).

Cela démontre que l’argument de l’universalité était simplement marketing. Ce qui est recherché c’est la réduction des droits des salariés du régime général et des fonctionnaires qui représentent 97% des futurs retraités et plusieurs centaines de milliards d’euros de budget.

La réduction des retraites de 97% des futurs retraités aura les effets suivants :

• Les salariés reporteront individuellement leur âge de départ à la retraite

• Le nombre de personnes sur le marché du travail augmentera, augmentant du même coup le chômage, la concurrence entre chômeurs et facilitant donc la modération salariale

• Le développement de l’épargne-retraite pour compenser les baisses de pension, générera un marché financier rêvé pour les assureurs et les banques (Black Rock, Axa, etc.)

Ce projet gouvernemental est donc très politique. Il ne repose sur aucune analyse factuelle puisque aucune étude d’impact n’a été transmise.

Faudra-t-il travailler jusqu’à 64 ans ?

Oui ! Le retrait « provisoire » de l’âge pivot est une mascarade pour faire croire au compromis. Il ne concerne que les générations nées avant 1975. Pour tous les autres, les 64 ans s’appliqueront. De plus, le gouvernement instaure une conférence de financement avec des syndicats pourtant non représentatifs pour donner l’illusion d’un consensus large.

Le cadrage de cette conférence est de ne pas toucher aux cotisations ni aux pensions, donc concrètement la seule perspective est une mesure d’âge.

Que faut-il faire ?

Jusqu’à présent, la mobilisation a permis de maintenir des spécificités, de faire décaler dans le temps l’application de cette réforme aux générations après 1975. Pour obtenir le retrait, nous appelons l’ensemble des salariés à se mobiliser en particulier lors de la journée du 24 janvier, jour de présentation du projet de loi en Conseil des Ministres.

TOUS mobilisés le 24 janvier 2020 !

Suivez FODPT68 sur Facebook


8 janvier 2020
Syndicat FOdpt68

RETRAITES – Soutenir et amplifier la mobilisation le 9 janvier à Mulhouse !

Temps de lecture estimé : 2 min
Avant toute chose, le syndicat FOrce Ouvrière des personnels du Département du Haut-Rhin (FOdpt68) vous souhaite ses meilleurs vœux pour la nouvelle année.

En même temps, la mobilisation entamée fin 2019 contre la réforme des retraites continue.

La confédération FOrce Ouvrière a pris connaissance des annonces du Premier ministre en ce début de semaine.

FO demande solennellement au gouvernement d’arrêter le processus législatif et réaffirme son opposition résolue au régime unique par points.

FOrce Ouvrière renouvelle son appel au renforcement et à l’élargissement de la grève, des mobilisations qui l’accompagnent, notamment les manifestations le 9 janvier.

NOUVELLE MANIFESTATION

Jeudi 9 janvier 2020

RASSEMBLEMENT à partir de 13h30 et DÉPART du cortège à 14h00

Square de la Bourse à MULHOUSE

Suivez FODPT68 sur Facebook


12 décembre 2019
Syndicat FOdpt68

CeA : l’exécutif bafoue la loi et exclut la principale organisation syndicale du dialogue social !

Dans le cadre de la création de la Collectivité Européenne d’Alsace (CeA), la loi du 2 août 2019 a obligé les deux départements alsaciens à ouvrir une négociation avec les organisations syndicales représentatives présentes dans chacune des deux collectivités. Cette négociation doit aboutir à l’établissement d’un protocole d’accord sur les différents points concernant, notamment, les personnels, avant leur regroupement au 1er janvier 2021.

A cet effet, une première réunion a eu lieu le 9 octobre dernier au cours de laquelle les deux collectivités ont décidé de mettre en place un comité de suivi comprenant toutes les organisations syndicales des deux départements y compris celles non représentatives, avec, pour chacune, une voix au sein du comité.

Préalablement à la deuxième réunion de négociation prévue le 6 décembre 2019, les syndicats FOdpt68, FOdpt67, FO-DIR-Est et FO-DREAL Grand Est ont unanimement demandé que la composition du comité de suivi soit revue de telle manière à ce que seules les organisations syndicales représentatives (disposant d’au moins d’un siège en comité technique) y participent.

Contre toute attente et au mépris de la loi, notre demande a été rejetée par le vice-président du CD67 en charge du dialogue social, qui a décidé, après avoir envisagé d’appeler la sécurité, d’exclure de la réunion les représentants FORCE OUVRIÈRE, jugés trop nombreux et considérés comme « Pollueur du dialogue social« .

Une telle attitude est profondément irrespectueuse à l’égard de notre organisation syndicale et de l’ensemble des agents haut-rhinois et bas-rhinois ayant accordé leur confiance à FORCE OUVRIÈRE lors des élections professionnelles de décembre 2018. De même, de telles pratiques sont en total décalage avec les engagements des élus haut-rhinois et de la Présidente KLINKERT lors des récentes réunions d’informations CeA (du 2 au 9 décembre)  à destination des personnels.

De toute évidence, le dialogue social est bien mal engagé !

FORCE OUVRIERE  :

  • EST plus que jamais DÉTERMINÉ à DÉFENDRE les intérêts de TOUS les agents qui intégreront la CeA
  • RÉAFFIRME son opposition au projet CeA, compte tenu des trop faibles garanties apportées aux agents
  • REVENDIQUE le meilleur des 2 collectivités pour les agents, que ce soit pour
    • la rémunération (régimes indemnitaires, primes exceptionnelles)
    • le temps de travail (modalités, congés, RTT, autorisations d’absence, astreintes, télétravail, etc…)
    • la protection sociale (prévoyance, santé, participation employeur)
    • l’action sociale (tickets resto, chèques vacances, associations du personnel, gratification, séjours d’enfants, secours…)
    • les avancements et promotions (ratios, quotas, dates des CAP)

Nous vous invitons à bien vouloir prendre connaissance du communiqué commun Fodpt67/Fodpt68 et vous invitons à le diffuser massivement à vos collègues :

Suivez FODPT68 sur Facebook


10 décembre 2019
Syndicat FOdpt68

Réforme des RETRAITES – Amplifions la mobilisation ce 12 décembre à Colmar !

Temps de lecture estimé : 1 min

En référence à notre actualité d’hier (lire ICI) appelant à poursuivre la mobilisation CONTRE la réforme des retraites ce #10décembre, nous étions près de 1500 manifestants à Mulhouse ce matin.

Nous n’attendons rien des annonces du gouvernement qui interviendront demain. C’est la raison pour laquelle la mobilisation doit s’amplifier et l’intersyndicale appelle à une nouvelle manifestation ce jeudi #12décembre à COLMAR pour le retrait pur et simple du projet de réforme des RETRAITES.

NOUVELLE MANIFESTATION

Jeudi 12 décembre 2019

RASSEMBLEMENT à partir de 9h30 et DÉPART du cortège à 10h00

Devant l’Hôpital PASTEUR de COLMAR

(39 Avenue de la Liberté 68000 COLMAR)

Suivez FODPT68 sur Facebook