8 juillet 2021
Syndicat FOCeA

Préavis de grève ROUTES : des avancées concrètes obtenues par FOCeA pour les agents des centres routiers !

Temps de lecture estimé : 2 min

Depuis quelques mois, les nuages n’ont cessé de s’amonceler au dessus des Centres d’Exploitation et d’Intervention (CEI) de la Direction des Routes :  RTT imposés (68), calibrage à la baisse des postes de chef d’équipe (68), refus de négocier les conditions d’accueil des collègues DIR-Est transférés, non application des repos récupérateurs (67), dysfonctionnement majeur dans l’organisation des astreintes estivales (67). La situation n’était plus acceptable !

Suppression jour de carence

A la veille de leurs transferts à la CeA, nos collègues autoroutiers de Rixheim, rejoints par d’autres CEI, ont sollicité FO, 1er syndicat de la CeA, pour qu’un préavis de grève débutant le mardi 6 juillet 2021 soit déposé en vue de protester contre les multiples difficultés rencontrées. Vous trouverez ci-dessous le préavis et les revendications formulées :

Suppression jour de carence

Sur notre demande, l’Administration a reçu en urgence le 5 juillet 2021 une délégation FO afin de discuter d’une sortie de crise.

A l’issue de la réunion, voici ce que FOCeA a obtenu :

  • Prise des RTT par demi-journée : OK
  • Application immédiate des repos récupérateurs (11h ou 35h) dans le 67 après interventions aléatoires : OK – Une note de service sera diffusée à tous les agents
  • Octroi d’un VL de service pour les deux agents d’astreinte estivales dans le 67 : OK (sauf si pas de VL dispo ce qui ne devrait pas être le cas)
  • Recours aux seules équipes d’astreinte estivales pour réaliser les interventions aléatoires dans le 67 : OK à partir de fin août le temps d’informer les collègues des nouvelles pratiques. Les agents qui ne sont pas d’astreinte ne seront plus appelés !
  • Octroi d’une prime de fin d’année pour les collègues transférés : OK dès qu’ils auront exercé leur droit d’option. Le versement sera mensuel
  • Création d’une sujétion 2X3 voies pour le CEI Autoroutier de Rixheim : Accord de principe obtenu. Montant à fixer lors des négos de septembre
  • Octroi de tickets resto aux collègues transférés : Alors que la collectivité a toujours refusé, elle va étudier la possibilité d’attribuer les TR à partir de janvier 2023. Arbitrage final dans la main des élus !

Par son engagement, ses arguments et le poids de sa représentativité, le syndicat FOCeA a clairement obtenu des avancées concrètes pour les agents des CEI. Toutes les revendications n’ont pas été entièrement satisfaites, mais nous donnons RDV à l’administration à la rentrée pour parler Viabilité Hivernale !

Suppression jour de carence

Afin que les informations que nous avons relayées à nos collègues de Rixheim (peu enclins à faire confiance à leur hiérarchie) leur soient officiellement confirmées, nous avons également obtenu que la Directrice Générale des Services déléguée en charge des Ressources, des RH et de la Solidarité les rencontre ce vendredi matin.

A l’issue, nos collègues décideront du maintien ou de la levée du préavis.

Une fois encore, FOCeA démontre sa capacité à faire aboutir vos revendications au quotidien.

FOCeA, c’est pas juste de la COM,

c’est du CONCRET pour les agents !

FOCeA

11 mai 2021
Syndicat FOCeA

RTT des agents des routes : FOCeA obtient la souplesse tant attendue !

Temps de lecture estimé : 2 min

Depuis quelques semaines, la polémique ne cessait de gronder dans les centres d’entretien et d’intervention (CEI) tant du département du Haut-Rhin que de la DIR-Est (dont les personnels seront transférés à la CeA au 1er juillet prochain). Alors que la pose de RTT était jusqu’à présent libre, il était de plus en plus question d’imposer la prise des RTT un vendredi sur deux en dehors de la période de viabilité hivernale. Dans certains centres, il était même indiqué que les RTT non pris en fin de mois étaient perdus définitivement. Tout cela en raison d’une écriture maladroite du règlement spécifique propre aux agents des routes.

Par courrier du 10 mars 2021 (lire ICI), le syndicat FOCeA avait déjà alerté le Président BIERRY sur les premières difficultés qui nous étaient remontées du terrain liées à la gestion de ces jours RTT. Malgré cette saisine, la Collectivité n’avait visiblement pas jugé utile de nous répondre.

Nous avons donc été contraints de solliciter l’inscription d’un point à l’ordre du jour du Comité technique du 18 mai prochain, avec le concours de nos camarades de la CGT, pour provoquer une discussion sur cette situation de blocage. Nous avons à cet effet élaboré une note de dossier (ci-dessous) dans laquelle nous avons proposé que soit soumis, pour avis du Comité technique, une réécriture plus claire de la partie du règlement spécifique portant sur les jours RTT et, surtout, offrant bien plus de souplesse pour les agents.

A l’occasion de la réunion préparatoire du Comité technique qui s’est tenue ce jour, nous avons pu obtenir le résultat suivant :

  • 2 jours de RTT à planifier en début de mois. Possibilité de changer les jours en cours de mois si l’agent le demande et que les nécessités du service ne s’y opposent pas. Pour les agents qui avaient l’habitude de prendre un vendredi sur deux, rien ne change.
  • Possibilité de ne poser aucun RTT si l’agent ne souhaite pas en prendre. Dans ce cas, les jours non pris pourront être épargnés en décembre sur le Compte Epargne Temps. Ils pourront être pris sous forme de congés dès le début de l’année suivante ou être indemnisés suivant le barème en vigueur (Cat C: 75 euros/jour, Cat B : 90 euros /jour, Cat A : 135 euros/jour)
  • En période de VH, les RTT restent imposés 1 vendredi sur 2 pour les agents des CEI bidirectionnels. Les agents des CEI 2×2 continueront à poser leur RTT librement.

Bien que nous n’ayons pas encore obtenu la possibilité de poser des RTT par demi-journées, nous avons décidé de retirer le point de l’ordre du jour du Comité technique dans la mesure où la souplesse que les agents demandaient, à juste titre, a été accordée.

A noter que l’UNSA, seule, s’est fermement opposée à la mesure que nous proposions et que les agents concernés attendaient pourtant avec impatience.

Répondant à vos préoccupations, FOCeA, c’est du concret !

FOCeA


17 mars 2020
Syndicat FOCeA

CORONAVIRUS – Les agents des centres routiers vont pouvoir rester chez eux

Intéresse tous les agents du CD68 – Plus d’infos encore à venir demain

A la suite des récentes actus que nous avons publiées, des agents de la Collectivité se tournent chaque jour vers notre syndicat en vue de signaler les difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre des plans de continuité de l’activité qui ont été établis et mis en oeuvre dans chacune des directions.

Au sein de la Direction des Routes, ce plan prévoyait la présence quotidienne d’un responsable et deux agents dans chacun des centres routiers du Département sans pouvoir garantir le respect des mesures barrières d’une part et le confinement maximal de tous d’autre part.

Face aux nombreuses sollicitations d’agents des routes, FOdpt68 est intervenu auprès de la Présidente KLINKERT et de la Directrice Générale des Services pour proposer une autre organisation limitant considérablement la présence des agents dans les centres routiers afin de préserver leur santé et celle de leurs proches.

Nous avons donc proposé les modalités suivantes:

➡️ Patrouille effectuée quotidiennement par un Responsable d’intervention (RI) sur son centre routier en vue de détecter toute anomalie nécessitant une intervention essentielle pour assurer la sécurité des usagers. Démarrage à 8h. Durée : le temps de la patrouille. Retour à domicile à l’issue de la patrouille

➡️ Une équipe d’intervention pour chaque centre routier disponible entre 8h-17h chargée, sur appel du RI d’effectuer les interventions essentielles et urgentes détectées par le RI et d’assurer les interventions aléatoires déclenchées par la la Cellule Opérationnelle de Coordination Routière (COCR). Retour à domicile à l’issue de l’intervention.

➡️ 4 équipes d’astreinte 17h-8h Nord, Centre, Sud et 2×2 voies pour assurer les interventions aléatoires déclenchées par la COCR.

👍 Nous avons appris en fin d’après que notre proposition a été finalement retenue. Cette organisation a pour effet de limiter au maximum l’exposition des agents et d’assurer sur la durée la continuité du service. Nous avons également demandé la mise à disposition de masques et de gel hydro-alcoolique pour nos collègues chargés des interventions.

 

PLUS AUCUN AGENT-E NE DOIT ETRE EXPOSE-E INUTILEMENT

Prenez soin de vous et de vos proches !

#RESTECHEZTOI

FOdpt68 sera présent pendant toute la crise aux cotés de celles et ceux qui en auront besoin !

contact@fodpt68.fr / 07 82 70 14 53

Suivez FODPT68 sur Facebook


15 février 2018
Syndicat FOCeA

Indemnités de travail décalé de nuit non versées : Exaspérés, les agents des centres routiers s’adressent à la Présidente du CD68 … en LRAR

Depuis 2014, des agents de la Direction des Routes sont amenés de plus en plus souvent à travailler en horaires décalés de nuit et plus particulièrement entre 20h et 3h du matin pour effectuer des travaux d’entretien routiers sur des portions de routes dont le trafic est trop élevé en journée.

Au cours du mois de septembre 2017, ils se sont rendus compte que les indemnités pour horaires décalés correspondantes ne leur ont jamais été versées malgré les sujétions auxquelles ils ont été confrontés. Après de longs mois sans réponse de la part de la Direction des Routes, 20 agents ont donc décidé de réclamer, avec l’entier soutien de notre organisation syndicale, les sommes qui leur étaient dues (de 200 et 1000 euros) ainsi que les intérêts de retard. Ils ont ainsi adressé un courrier en lettre recommandée avec AR à Madame la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, dont vous trouverez une copie ci-dessous.

Selon les informations que nous avons pu recueillir, il semblerait que la Direction des Routes, et plus particulièrement le Pôle territorial, savaient, depuis plusieurs années, que ces agents n’étaient pas correctement payés pour le travail décalé de nuit qu’ils réalisaient. Si ces informations venaient à s’avérer exactes, cela serait clairement honteux et inadmissible !

   

Une chose est certaine pour les agents des centres routiers, la perte de confiance vis à vis de la direction s’est installée dans la durée.

Si certains prétendent que FO est LE syndicat de la fiche de paie, pour le coup, nous en sommes fiers  !

Vous aussi, faites confiance à FO et rejoignez nous !


26 juin 2017
Syndicat FOCeA

Heures sup des agents des routes non payées : des erreurs regrettables selon le Président Straumann …

Dans une précédente actu (lire ICI), nous vous avions informés que les agents des routes avaient constaté, non sans colère, des erreurs importantes dans le décompte et la paiement des heures supplémentaires effectuées au cours de la saison hivernale.

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous la réponse du Président STRAUMANN, lequel admet la survenue d’erreurs regrettables mais rectifiables …

Pour ce qui concerne le temps passé à contrôler les feuilles de travail par le chef du pôle territorial, après qu’elles ait été vérifiées une première fois par l’agent de maîtrise (N+1), puis par le responsable d’exploitation (N+2), et enfin par le chef de l’agence routière ou son adjoint (N+3), il nous a été indiqué très poliment qu’il n’appartenait pas au syndicat FO de juger de l’opportunité d’un tel contrôle…

En période de rigueur et d’austérité budgétaires, de recherches d’économies, cette réponse ne nous a pas paru très convaincante…

Des pistes d’amélioration existent, y compris pour le traitement des frais de déplacement des agents des routes, dont certains se sont plaints récemment, d’avoir attendu plus de 4 mois pour les recevoir …