15 février 2021
Syndicat FOCeA

Élections au Conseil d’administration de la CNRACL (Caisse de retraite) – FOCeA vous donne RDV !

Temps de lecture estimé : 2 min

Fondée en 1945, la CNRACL (Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales) est la caisse de retraite qui couvre aujourd’hui plus 2,2 millions d’agents actifs et 1,4 millions de retraités issus de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière. La CNRACL est l’un des rares établissements du champ de la retraite dont le conseil d’administration est élu et composé de représentants des actifs, des retraités et des employeurs. Cela donne du poids vis-à-vis des tutelles que sont notamment l’Etat.

FO en première ligne par ses revendications !

Les enjeux de cette élection se posent dans un contexte de remise en question continue du droit à la retraite via, notamment, le projet de la réforme des retraites, dite « retraite à points », actuellement suspendu mais susceptible d’être relancé pour payer la crise Covid !!

Depuis 1993, la retraite n’a cessé de subir des attaques répétées, notamment par la modification des règles de calcul de la pension, ce qui a eu pour conséquence d’abaisser le niveau des pensions de la plupart des agents. Quant aux réformes de 2003 et 2010, elles ont imposé le recul de l’âge de la retraite à 62 ans. Aujourd’hui plus que jamais, FO est en première ligne pour la défense du régime de retraite basé sur la solidarité intergénérationnelle et sur la répartition.

FORCE OUVRIERE a toujours été à la pointe du combat avec la volonté permanente de fédérer les actifs et retraités. Nous avons régulièrement dénoncé le gel du point d’indice, le blocage de nos salaires et de nos pensions entraînant par la même une baisse conséquente de notre pouvoir d’achat.

FO en première ligne avec ses candidats !

La liste présentée par FO comporte des agents tant des établissements hospitaliers que des collectivités territoriales issus de l’ensemble du territoire national. Le Secrétaire Général du syndicat FOCeA, Christophe ODERMATT, sera le seul candidat issu de la Collectivité européenne d’Alsace pour l’élection au Conseil d’administration de la CNRACL.

Lors du scrutin qui se tiendra par correspondance et par vote électronique du 1er au 15 mars 2021, il sera primordial de faire entendre votre voix afin d’être représenté-e efficacement par FO auprès de la CNRACL!

Surveillez vos boîtes aux lettres postales, le matériel de vote arrive prochainement.

En mars, je vote FO aux élections CNRACL !

FOCeA


23 janvier 2020
Syndicat FOCeA

RETRAITES – Mobilisons-nous plus que jamais : vendredi 24 janvier, on met le paquet !

Temps de lecture estimé : 2 min
Depuis le 5 décembre dernier, de nombreux salariés ont montré leur détermination à refuser le projet de réforme de retraite universelle par points. Après plus de 40 jours de mobilisation, le soutien reste massif et majoritaire dans l’opinion publique.

NOUVELLE MANIFESTATION

Vendredi 24 janvier 2020

RASSEMBLEMENT à partir de 13h30 et DÉPART du cortège à 14h00

Square de la Bourse à MULHOUSE

Le nouveau système est-il meilleur et plus favorable que l’ancien ?

Non. La liste des effets négatifs est longue :

• La prise en compte de toute la carrière au lieu des 25 meilleures années ou des 6 derniers mois aura pour effet de diminuer le niveau des pensions (d’autant plus pour les jeunes précaires d’aujourd’hui et tous ceux connaissant des aléas professionnels).
• Les majorations de trimestre pour enfant (entre 1 et 2 ans de départ anticipé par enfant) disparaissent, le temps partiel baissera d’autant le nombre de points acquis.
• La dépendance de la valeur du point à la situation économique fera des retraites la variable d’ajustement des crises financières.

Le fait est qu’au fur et à mesure de la mobilisation, les générations concernées ont glissé. Sont donc exclus de la réforme toutes celles et ceux nés avant 1975. Étrange pour un système aussi favorable…

La réalité est que ce nouveau système de retraite, c’est payer plus pour gagner moins et donc mécaniquement partir plus tard à la retraite.

Un système est-il toujours universel s’il contient des régimes spécifiques ?

Bien entendu, non. La liste des régimes spécifiques devient chaque jour de plus en plus longue (police, personnels navigants, marins…).

Cela démontre que l’argument de l’universalité était simplement marketing. Ce qui est recherché c’est la réduction des droits des salariés du régime général et des fonctionnaires qui représentent 97% des futurs retraités et plusieurs centaines de milliards d’euros de budget.

La réduction des retraites de 97% des futurs retraités aura les effets suivants :

• Les salariés reporteront individuellement leur âge de départ à la retraite

• Le nombre de personnes sur le marché du travail augmentera, augmentant du même coup le chômage, la concurrence entre chômeurs et facilitant donc la modération salariale

• Le développement de l’épargne-retraite pour compenser les baisses de pension, générera un marché financier rêvé pour les assureurs et les banques (Black Rock, Axa, etc.)

Ce projet gouvernemental est donc très politique. Il ne repose sur aucune analyse factuelle puisque aucune étude d’impact n’a été transmise.

Faudra-t-il travailler jusqu’à 64 ans ?

Oui ! Le retrait « provisoire » de l’âge pivot est une mascarade pour faire croire au compromis. Il ne concerne que les générations nées avant 1975. Pour tous les autres, les 64 ans s’appliqueront. De plus, le gouvernement instaure une conférence de financement avec des syndicats pourtant non représentatifs pour donner l’illusion d’un consensus large.

Le cadrage de cette conférence est de ne pas toucher aux cotisations ni aux pensions, donc concrètement la seule perspective est une mesure d’âge.

Que faut-il faire ?

Jusqu’à présent, la mobilisation a permis de maintenir des spécificités, de faire décaler dans le temps l’application de cette réforme aux générations après 1975. Pour obtenir le retrait, nous appelons l’ensemble des salariés à se mobiliser en particulier lors de la journée du 24 janvier, jour de présentation du projet de loi en Conseil des Ministres.

TOUS mobilisés le 24 janvier 2020 !

Suivez FODPT68 sur Facebook


8 janvier 2020
Syndicat FOCeA

RETRAITES – Soutenir et amplifier la mobilisation le 9 janvier à Mulhouse !

Temps de lecture estimé : 2 min
Avant toute chose, le syndicat FOrce Ouvrière des personnels du Département du Haut-Rhin (FOdpt68) vous souhaite ses meilleurs vœux pour la nouvelle année.

En même temps, la mobilisation entamée fin 2019 contre la réforme des retraites continue.

La confédération FOrce Ouvrière a pris connaissance des annonces du Premier ministre en ce début de semaine.

FO demande solennellement au gouvernement d’arrêter le processus législatif et réaffirme son opposition résolue au régime unique par points.

FOrce Ouvrière renouvelle son appel au renforcement et à l’élargissement de la grève, des mobilisations qui l’accompagnent, notamment les manifestations le 9 janvier.

NOUVELLE MANIFESTATION

Jeudi 9 janvier 2020

RASSEMBLEMENT à partir de 13h30 et DÉPART du cortège à 14h00

Square de la Bourse à MULHOUSE

Suivez FODPT68 sur Facebook


10 décembre 2019
Syndicat FOCeA

Réforme des RETRAITES – Amplifions la mobilisation ce 12 décembre à Colmar !

Temps de lecture estimé : 1 min

En référence à notre actualité d’hier (lire ICI) appelant à poursuivre la mobilisation CONTRE la réforme des retraites ce #10décembre, nous étions près de 1500 manifestants à Mulhouse ce matin.

Nous n’attendons rien des annonces du gouvernement qui interviendront demain. C’est la raison pour laquelle la mobilisation doit s’amplifier et l’intersyndicale appelle à une nouvelle manifestation ce jeudi #12décembre à COLMAR pour le retrait pur et simple du projet de réforme des RETRAITES.

NOUVELLE MANIFESTATION

Jeudi 12 décembre 2019

RASSEMBLEMENT à partir de 9h30 et DÉPART du cortège à 10h00

Devant l’Hôpital PASTEUR de COLMAR

(39 Avenue de la Liberté 68000 COLMAR)

Suivez FODPT68 sur Facebook


9 décembre 2019
Syndicat FOCeA

RETRAITES – Après le 5 décembre, déterminé-es pour gagner : Nouvelle manifestation le 10 décembre à Mulhouse !

Temps de lecture estimé : 2 min

A l’appel de Force Ouvrière dans le cadre de l’intersyndicale interprofessionnelle (lire ICI – 9/11/19 et lire ICI – 4/12/19), la grève reconductible à partir du 5 décembre a connu une participation exceptionnelle sur l’ensemble du territoire pour cette première journée, et constitue un point d’appui essentiel pour la suite du mouvement.

C’est massivement que les salariés du privé et du public se sont engagés dans les grèves et les manifestations, et notamment dans le Haut-Rhin avec plus de 300 manifestants à Colmar le matin, et 2500 manifestants à Mulhouse l’après-midi.

Face à l’entêtement du Président de la République et du gouvernement, l’heure est à l’élévation du rapport de forces par le prolongement de la mobilisation.

NOUVELLE MANIFESTATION

Mardi 10 décembre 2019

RASSEMBLEMENT à partir de 9h30 et DÉPART du cortège à 10h00

Devant la sous-préfecture de MULHOUSE

(2, Place du Général de Gaulle 68100 MULHOUSE)

Suivez FODPT68 sur Facebook