25 novembre 2019
Syndicat FOdpt68

CHSCT du 25 novembre 2019 : les représentants du personnel claquent la porte !

Nous vous informons que les représentants du personnel siégeant en CHSCT ont décidé de claquer la porte de la séance du jour après l’examen des deux premiers points consacrés aux conditions de travail au sein de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) puis aux conséquences sur le personnel de l’externalisation dans les collèges.

L’ensemble des propositions faites par les représentants du personnel FOdpt68 ont été balayées par les représentants de la Collectivité, tant par les élus départementaux que par la Direction des Ressources Humaines et du Prétendu Dialogue Social (DRH-P-DS).

Nous demandions en effet qu’un audit soit enfin réalisé au sein de la PMI sur les conditions de travail des agents et qu’un bilan soit réalisé sur l’état de santé des agents des collèges confrontés à l’externalisation au regard des conséquences engendrées par cette politique désastreuse.

Les élus et la DRH ont refusé catégoriquement les propositions faites unanimement par les représentants du personnel sans aucun motif sérieux et légitime. Tout juste, il nous a été répondu que :

« Ca coûte cher », « On a pas prévu »

Pour FORCE OUVRIERE, les agents ne sont pas un coût pour la Collectivité mais une richesse !

C’est grâce à de bonnes conditions de travail que les agents rendent le meilleur service à l’usager. Force est de constater que le bien-être et la satisfaction des agents au travail n’ont strictement aucune importance pour nos élus. C’est triste et regrettable !

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci dessous le communiqué intersyndical FO / FAFPT du CD68 rédigé à l’issue de la séance.

Le dialogue social au département du Haut-Rhin se détériore ; cela n’augure rien de bon pour la CEA à venir …

Suivez FODPT68 sur Facebook


14 juin 2018
Syndicat FOdpt68

ASPAD68 – FOdpt68 attaché à l’amicale du personnel et à ses valeurs !

L’Assemblée Générale annuelle de l’ASPAD68 s’est tenue la semaine passée avec une soixantaine de membres présents. Plusieurs points y ont été examinés et ont fait l’objet d’un vote favorable, à l’exception du projet de budget 2018 qui n’a pas été validé par la majorité.

Une nouvelle Assemblée Générale se réunira le 29 juin prochain à 9h à Colmar en vue de réexaminer le projet de budget 2018.

Souhaitant favoriser l’expression démocratique la plus large possible, notre organisation syndicale a demandé à Mme la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, Brigitte KLINKERT, d’autoriser tout agent et adhérent à l’amicale à s’absenter de son poste de travail pour participer à l’Assemblée Générale, en recourant, le cas échéant, à l’usage des véhicules de service. Vous trouverez ci-dessous le courrier qui lui a ainsi été adressé.

Attachée aux valeurs qui fondent l’amicale du personnel, notre organisation syndicale soutient fortement l’action sociale ainsi mise en oeuvre en vue de favoriser les liens entre les agents du Département du Haut-Rhin.

En 2017, les activités amicalistes ont concerné environ 18% des adhérents de l’ASPAD68. Il nous paraît important de développer et renforcer la participation du plus grand nombre de ses membres à ces activités amicalistes en prenant en compte les contraintes de toute nature que peuvent rencontrer certaines catégories d’agents (agents des collèges, des centres routiers, des assistants familiaux …).

L’ASPAD68 est l’amicale de TOUS les adhérents

et le restera !

Elle n’a aucune raison de disparaître, bien au contraire, et doit pouvoir disposer d’une subvention suffisante pour fonctionner.

Nous rappelons à cet effet que FOdpt68 est la seule organisation syndicale à s’être opposée à la baisse du budget dès 2016 (voir le tract ICI)

La situation financière du département du Haut-Rhin s’étant indiscutablement améliorée, nous continuons à revendiquer légitimement un retour à un niveau de subvention pour l’ASPAD68 à la hauteur des attentes de ses adhérents (Pour mémoire, lire ICI).

Suivez FODPT68 sur Facebook


31 janvier 2017
Syndicat FOdpt68

FLASH – Le projet de nouveau règlement du temps de travail de la médiathèque (CES) retoqué en Comité Technique

Ce jour, le comité technique s’est réuni sous la présidence du Pierre BIHL en vue d’examiner plusieurs questions dont le projet de nouveau règlement du temps de travail applicable aux personnels de la médiathèque et du service du développement culturel, sportif et éducatif (CES).

Parmi les points de discussion, FORCE OUVRIERE revendiquait, entre autres, de meilleures compensations horaires pour les heures supplémentaires effectuées par les personnels (à l’identique des pratiques existantes dans d’autres directions) et la comptabilisation en tant que travaux supplémentaires de toute modification des plannings établis conduisant à dépasser les horaires initialement prévus. Nous étions et demeurons opposés à toute forme d’ultra-flexibilité demandée aux personnels sans compensations convenables.

 

Les contraintes nouvelles, FO peut dire OUI, mais l’absence de compensations convenables, FO dit NON

 

Face aux refus répétés et non argumentés de l’administration par l’intermédiaire du Président Bihl, l’ensemble des représentants du personnel FORCE OUVRIERE, rejoints par les autres représentants du personnels ont rejeté, d’une voie commune, le nouveau projet, lequel est défavorable aux agents.

Face à ce refus unanime du collège des représentants du personnel, l’administration va devoir représenter un projet de règlement au Comité Technique avant de pouvoir le faire délibérer par l’Assemblée départementale.

FORCE OUVRIERE continuera à revendiquer :

  • Un taux de compensation des heures supplémentaires de jour, de nuit et de dimanche au même taux que leur rémunération (25% de jour, majorations 100% des hueres de nuit et de 66% des heures de dimanche)

 

  • La comptabilisation en Heures Sup de tout dépassement des temps de travail initialement programmés